Accueil | News | Forums | Dossiers | ?    

Les Forums de Génération Câble
Avant de poster, merci de consulter [ le code de bonne conduite ]

[ Qui ] est connecté à ce forum ? [ Voir ] les derniers posts !


 Aide ForumAide Forum   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs ProfilProfil 
   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion   S'enregistrerS'enregistrer 


Parts de marché dans l'ADSL, la Fibre Optique et le mobile

Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 140, 141, 142 ... 146, 147, 148  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Génération Câble Index du Forum > Discussions Générales
Voir le sujet précédent > Voir le sujet suivant  
Auteur Message
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Jeu 07 Juin, 2018 6:57    Sujet du message: Répondre en citant

Brèves du sport business et de la TV payante – n°261

Droits tv Ligue 1 : ce qui reste à vendre
Selon l’Equipe (édition papier du 02/06), le prix de réserve du lot 5 (multiplex 19e, 37e et 38e, trophée des champions, barrages) serait à 15M€ et celui du lot 7 (magazines lundi et jeudi) serait de 8M€ et ils seraient plutôt destinés à des chaines en clair.

Le total de l'appel d'offres pourrait donc théoriquement atteindre 1,176 milliard par saison pour la période 2020/2024 et ce sans compter les droits internationaux. A ce jour c’est le groupe BeIN Sports qui détient ces droits sur 2018-2024 pour un montant de 80 millions d’euros garanti. C’est un accord signé en 2014, mais la LFP estime que la valeur de la Ligue 1 est plus importante. Pour chaque contrat signé, les montants sont partagés à égalité entre beIN Sports et la LFP.

A suivre…

Droits tv Ligue 1 : Bolloré se justifie
Vincent Bolloré a défendu vendredi dernier le choix de Canal+ de ne pas s’aligner sur la forte hausse du montant des droits de retransmission de la Ligue 1 et ainsi de perdre totalement les droits que la chaine détenait depuis 1984 (Reuters) : "C'est présenté comme la fin du monde mais pardon, c'est une tempête dans un verre d'eau microscopique (…) Canal c'est une chaîne qui achète des droits à des prix où ils peuvent les vendre sans faire de perte. Canal ne va pas être ruiné et les équipes de Canal ont extrêmement bien fait de ne pas suivre des enchères folles".

A le suivre, Canal+ ne devrait donc pas demander à Mediapro de lui vendre un lot en sous-licence, mais certainement se contenter d’obtenir le meilleur accord de distribution possible.

Droits tv du Calcio
Le contrat ayant récemment été annulé par la Ligue italienne de football, Mediapro a présenté des garanties à hauteur de 1,6 milliard d'euros pour conserver les droits télé de la Serie A en Italie, mais, la Ligue italienne a rejeté les garanties et confirmé l’annulation du contrat de droits télé pour la période 2018-2021 et va entamer des négociations de gré à gré avec les diffuseurs.

Pourra-t-elle atteindre le montant de 1,05 milliard que donnait Mediapro ? De son côté, la presse italienne croit savoir que Mediapro ferait une offre de 6,6 milliards sur 6 ans. Pour rappel, les droits actuels étaient à 945 millions et étaient partagés entre Sky et Mediaset (Le Figaro, 05/06).


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
imarco




Inscrit le: 26 Juil 2004
Messages: 1984

MessagePosté le: Jeu 07 Juin, 2018 12:06    Sujet du message: Répondre en citant

Quel blagueur, ce Bollo... Laughing


Bouygues FTTH
Ex abonné câble (2000-2016)
Ex Free FTTH Freebox Révolution V6 (2017)
TV Samsung 55"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Ven 08 Juin, 2018 6:36    Sujet du message: Répondre en citant

L'ARCEP vient de publier son "Observatoire des marchés des communications électroniques en France 1er trimestre 2018 - résultats provisoires - ".

1- Nombre d’abonnements haut et très haut débit (chiffres ARCEP)


Evolutions
Sur les 12 derniers mois le marché poursuit sa croissance avec un taux de 2,5%, c’est encore en baisse par rapport aux trimestres précédents. Sur les douze derniers mois la croissance est de 685 000 nouveaux abonnements. Sur le dernier trimestre, l'ARCEP calcule 177 000 nouveaux clients.

Le nombre d'abonnements à haut débit s'élève à 21,110 millions, soit un recul de 967 000 sur un an et une baisse de 330 000 sur le trimestre. La tendance est à l’accélération de la baisse. Le ftth remplace l'adsl...

Le nombre d'abonnements à très haut débit s'élève à 7,495 millions, soit une hausse de 1,652 million (dont 1,193 million pour le Ftth) sur un an et une hausse de 507 000 (dont 354 000 pour le Ftth) sur le trimestre. C’est en légère augmentation sur ce trimestre et même en augmentation moins marquée sur le ftth par rapport aux trimestres précédents.

Pour l’ARCEP : " la croissance du nombre d’accès à très haut débit continue de progresser : 1,7 million d’accès supplémentaires au cours de l’année, contre +1,3 million au premier trimestre 2017, portant ainsi le nombre d’abonnements actifs à 7,5 millions fin mars 2018 (…) au premier trimestre 2018, 41% du nombre total de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an. En outre, fin mars 2018, plus d’un quart des abonnements internet actifs (26%) sont à très haut débit (+5 points en un an).".

2- Récapitulatif calculé à partir des communiqués des FAI


Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange et SFR.
- La catégorie « autres » est calculée en prenant le total des abonnement haut et très haut débit publié par l’ARCEP à fin mars 2018 et en défalquant les totaux de Bouygues, Free, Orange et SFR à fin mars 2018.
- On y trouve donc par exemple les opérateurs DCOM, il y a également les opérateurs professionnels et les opérateurs locaux, les FAI alternatifs.
- Pour lire le tableau : Orange est à 40,3% de parts de marché avec 11,537 millions de clients et a recruté 317 000 nouveaux clients entre le T1 2017 et le T1 2018, soit une augmentation de 2,8% de sa base clientèle.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Lun 11 Juin, 2018 7:25    Sujet du message: Répondre en citant

Synthèse des parts de marché sur le Ftth à fin mars 2018. L'Arcep - qui vient de publier ses données - compte 3,630 millions de clients sur ce segment.

Dans ses publications, SFR compile l’ensemble des technologies très haut débit. La rubrique « SFR + Autres » est donc calculée en prenant le nombre total d’abonnements qui est publié par l’Arcep, auquel on retranche les chiffres publiés par Bouygues, Free, Orange.

Même si elle est encore confortable, Orange voit son avance se réduire. Combien de temps va mettre Orange pour retrouver sa part de marché actuelle sur le fixe ?
Free et Bouygues accélèrent au même rythme et prennent des parts de marché, Free est bien installé à la deuxième place. Bouygues a quand même du retard...
SFR + "Autres" progressent également mais plus petitement. En l'absence de chiffres, difficile de dire sérieusement qui de SFR ou "Autres" tire la machine.

Sur un an, soit entre le T1 2017 et le T1 2018, Orange réalise 46,1% des nouveaux abonnements, contre 58% pour la période comprise entre le T1 2016 et le T1 2017. Logiquement, le marché se rééquilibre sérieusement.



Précisions
- Les données (exprimées en milliers) sont compilées à partir des communiqués publiés par Bouygues, Free, Orange. SFR ne donne pas de chiffres pour le Ftth.
- La catégorie « SFR + autres » est calculée en prenant le total des abonnements très haut débit "fibre optique de bout en bout" publié par l’ARCEP à fin mars 2018 et en défalquant les totaux publiés par Bouygues, Free, Orange à fin mars 2018.
- Pour lire le tableau : Orange est à 58,6% de parts de marché avec 2,219 millions de clients et un gain de 550 000 clients sur 12 mois soit une augmentation 34,8% de sa base clientèle du T1 2017 au T1 2018.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Mar 12 Juin, 2018 8:26    Sujet du message: Répondre en citant

Alors que les opérateurs ont publié leurs résultats à fin mars 2018, quelques statistiques sur le très haut débit peuvent en être tirées.

Lignes commercialisables
Le nombre de lignes commercialisables pour chaque opérateur (selon les chiffres des opérateurs et selon une définition "élastique" de commercialisable). Pour Bouygues, Free et Orange, il s’agit des lignes Ftth. Pour SFR, ce sont celle de son réseau ftth et câble upgradé (>= 100Mb/s).

Pour information, il y a également deux données de l’Arcep : l’évolution du nombre de lignes éligibles au Ftth et plus globalement l’évolution du nombre de ligne éligible au très haut débit (30 Mbit/s).

Globalement, Orange poursuit sa dynamique et Free fait mieux que SFR. De son coté, l’ARCEP note : " Au 31 mars 2018, 10,9 millions de logements étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 33 % en un an. Les acteurs doivent toutefois encore intensifier leurs efforts pour atteindre les objectifs de couverture qu’ils se sont fixés. Au total, à la fin du 1e trimestre 2018, 18,1 millions de logements étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 12,2 millions en-dehors des zones très denses.".



Taux d’occupation
Le taux d’occupation est le rapport du nombre de clients par rapport au nombre de lignes "connectables". Free commence à engranger. Orange est en petite hausse. SFR patine est en baisse sur le semestre. Bouygues patine.

Pour rappel, Pour Bouygues, le THD représente 20,8% de sa base clientèle à fin mars 20182. Pour Free, le FttH représente 9,9% de sa base clientèle. Pour Orange, le FttH représente 18,5% de sa base clientèle. Pour SFR, le THD représente 37,0% de sa base clientèle.




- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Mer 13 Juin, 2018 6:55    Sujet du message: Répondre en citant

Brèves du sport business et de la TV payante – n°262

Droits tv du championnat d’Angleterre
Les deux derniers lots de l'appel d'offres de ses droits télé domestiques pour les saisons 2019 à 2022 ont été attribués. Le premier de 20 matches à BT pour 102 M€ par an, offre au total 52 matches par saison à la chaîne payante. Le dernier lot de 20 matches par an de milieu de semaine et de jours fériés a été attribué à Amazon, pour une trentaine de millions d’euros selon Electron Libre. Après avoir acheté les droits de retransmission de l'ATP et de l'US Open, ainsi que ceux de certaines affiches de NFL, Amazon devient quant à lui définitivement un diffuseur puissant du sport au Royaume-Uni.

Les cinq premiers lots avaient été attribués pour un montant total de 5 milliards d’euros sur trois ans. C’est en baisse par rapport aux droits actuels que se partagent pour 6,9 milliards d'euros Sky Sports et BT. Sky Sports restera le diffuseur principal et a remporté quatre des sept lots mis en jeu, soit 128 matches par saison. De son côté, BT a décroché un seul lot de 32 matches par an, sur la case du samedi 12h30 (13h30 en France). L’opérateur public BBC la diffusion des résumés des rencontres de Premier League pour un total de 241 M€ sur trois ans, soit une augmentation de 7,5 M£ (8,5 M€) par rapport au contrat en cours.

Le résultat de l'appel d'offres pour les droits de la Premier League en France est lui attendu à l'automne. Aujourd'hui, SFR Sport, le diffuseur exclusif, règle 110 millions d'euros par saison.

Droits tv du Calcio
La ligue italienne a de nouveau lancé un appel d’offre (c’est le troisième) pour le calcio. L’appel d’offre a été organisé par lots et la ligue en attend 1,1 milliard d’euros. Sont annoncés 6 prétendants : Sky, Médiapro, TIM, Mediaset, Perform et Italia Way. Un opérateur ne pourra pas détenir les trois lots principaux. Il faudra deux abonnements pour suivre les principaux matchs du championnat Italien.

Les vainqueurs sont attendus pour aujourd'hui.

Top14
Selon Le figaro (26/05), l’Autorité de la Concurrence (l’ADLC) a entérinée l’attribution définitive des droits tv du Top 14 jusqu'en 2023 à Canal+. En 2016, SFR avait contesté l’appel d’offres devant l’ADLC. En mai 2016, La LNR avait attribué les droits tv du Top14 (période 2019-2023) en exclusivité à Canal+ pour un montant de 97 millions. En avril 2015, les droits ont été attribué à Canal+ et à Eurosport pour 6 millions d’euros par saison jusqu’en 2019/2020.

Après la perte de la Ligue 1 et de la Ligue des Champions, le Top14 est le seul droit premium restant à Canal+.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Jeu 14 Juin, 2018 6:51    Sujet du message: Répondre en citant

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°291

Consolidation des télécoms
Est-ce reparti pour un tour ? Le Canard Enchainé révèle que Martin Bouygues aurait rencontré Patrick Drahi le 29 mai pour lui faire une proposition : il se porterait acquéreur de 51% de SFR. Le fonds américain CVC prendrait 25%, Drahi conserverait le reste. Sauf que pour P.Drahi SFR couterait 24 milliards d’euros, alors qu’il a été acheté 17 milliards il y a 4 ans et que depuis on peut pas dire que le groupe soit en progression.

Le palmipède croit savoir que Patrick Drahi ne veut pas être le «vaincu, expulsé honteusement du marché français».

Stéphane Richard a lui donné une interview au quotidien Sud-Ouest (05/06) dans lequel il déclare que pour lui il y a un opérateur de trop : " Il y a deux ans nous avons essayé de racheter Bouygues, mais cela n’a pas fonctionné. Aujourd’hui, je ne souhaite plus qu’Orange fusionne avec un autre opérateur. Mais dans un cadre ou SFR et Bouygues ont déjà décidé de partager leurs réseaux, s’il y avait une collaboration à développer dans le mobile à l’avenir, ce serait avec Free. Nous avons déjà eu un accord d’itinérance sur la 2G et la 3G qui touche à sa fin en 2020. Donc s’il y a des discussions sur une fusion, cela ne se passera pas avec Orange, entre deux des autres opérateurs.".

Les grandes manoeuvres vont-elles recommencer ? En tout cas il y aurait un acheteur et un vendeur, reste à mettre un prix. Reste à savoir : Martin Bouygues est-il joueur ? Va-t-il casser sa tirelire ? Dans le cas d’un rachat le nouveau groupe serait devant sur l’ensemble des segments mobiles mais pas dans le fixe (sauf le THD).

Vivendi et Telecom Italia
Lors d l’assemblée générale des actionnaires de son holding, Vincent Bolloré a fait le point sur la situation de Telecom Italia : "Telecom Italia n’a cessé de décliner depuis 15 ans, à une dette élevée de 25 milliards d’euros et ne verse plus de dividende. Il faut faire 2 milliards d’économies de cash-flow ce qui implique un actionnariat fort, capable de faire un régime minceur. Sinon, il y a zéro chance que l’action se redresse. Mais il n’y a pas de fatalité à ce que Telecom Italia ne gagne pas d’argent. Il faut attendre la fin de la foire pour compter les bœufs. Tant qu’il n’y a pas de risque de démantèlement, nous allons laisser faire sans convoquer une nouvelle AG" (Les Echos, 31/05).

Vivendi ne devrait donc pas déclencher une guérilla juridique pour reprendre la majorité au conseil d’administration et compte être un actionnaire exigeant. Reste le question jusqu’à quand Vivendi peut rester ?

Supports 4G en service
Le bilan de l’ANFR des sites 4G mis en service en métropole au 1er juin est le suivant : Orange : 15 655 sites (+319); SFR : 15 361 sites (+170); Bouygues Telecom 14 057 sites (+149); Free : 10 627 sites (+153). Orange accentue son avance sur SFR, Bouygues se reprend un peu et Free essaye de suivre.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Ven 15 Juin, 2018 6:12    Sujet du message: Répondre en citant

Brèves du sport business et de la TV payante – n°263

Sponsors des Bleus
Alors que la Coupe du Monde de football vient de démarrer, le quotidien L’Equipe (édition papier du 19/04) avait fait le point sur les sponsors des bleus et plus généralement sur les recettes de la FFF.

Au niveau Télécom, à noter l’entrée d’Orange qui fait partie des partenaire majeurs avec 5 millions d’euros versés par an jusqu’à la Coupe du Monde au Qatar. SFR qui a été longtemps sponsor n’est plus dans les partenaires de la FFF. L’un a remplacé l’autre.

L’ensemble des droits TV représente 52,7 millions d’euros, soit 33,8% du budget total et devrait passer à 63,1 millions d'euros dans le budget 2018/2019 soit 25,2%.



Canal+
Bfmbusiness (22/05) a publié quelques chiffres sur la rentabilité de Canal+ France et les chiffres sont pas vraiment bons. La perte de clients et de recettes publicitaires et les offres à prix cassés ont fait que la chaine est devenu déficitaire : " Depuis 2012, le chiffre d'affaires a chuté de 20%, pour tomber à 1,5 milliard d'euros. Résultat net : 2012, +326 ; 2013, +196 ; 2014, +101 ; 2015, +73 ; 2016, -86 ; 2017 ; -134".

Le porte-parole de la chaîne a répondu à bfm : "la chaîne Canal Plus est désormais commercialisée au sein d'offres globales comprenant aussi d'autres chaînes, et donc que les résultats isolés de la Société d'édition de Canal Plus ne reflètent plus la stratégie commerciale actuelle".

Afin de contrer Netflix, Canal+ va lancer une offre en OTT au prix de 9,99€ pour les jeunes de moins de 26 ans. Canal+ va examiner si cette offre ne vampirise pas ses offres classiques. Mais cela ne va pas l’aider à retrouver une situation financière positive.

Handball
La Ligue nationale de handball (LNH) a lancé un appel d'offres pour les droits télé de ses compétitions sur la période 2019-2023. beIN Sports, l'actuel détenteur, règle 4 millions d'euros par an, contre 1,2 million payé par Canal+ avant 2014. Réponse le 26 juin (L’Equipe, 24/05).

beIN Sports serait bien inspiré de garder cette compétition afin de meubler son milieu de semaine. La perte d’une partie des droits de Ligue 1 par BeIN Sports devrait l'aider en ce sens.

Droits tv du Calcio
Finalement, le troisième appel d’offre aura été le bon. la plateforme DAZN, propriété de Perform obtient 3 rencontres par journée sur la période 2018-2021 pour 193M€ (240M€ initialement espérés) et Sky, 7 rencontres pour 780M€ (860M€ initialement espérés). Soit un total de 973M€ (1,1 milliard d’euros espérés), avec un éventuel bonus de 100 M€ en fonction du nombre de clients gagnés par les diffuseurs.

Mediaset n’obtient rien, Mediapro n’a pas participé alors qu’il proposait 1,05 milliard d’euros sur un appel précédent. Les droits ont été attribués pour les saisons 2018/2021 et le football italien va moins toucher que la Ligue 1...Sauf qu’en rajoutant les droits à l’international, le Calcio devrait toucher +/- 1,4 milliard d’euros, ce qui replace le Calcio largement devant la Ligue 1.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Lun 18 Juin, 2018 6:29    Sujet du message: Répondre en citant

Brèves du PIF (Paysage de l'Internet Français) – n°292

THD : accord entre Orange et SFR
Le Monde (15/06) annonce que SFR et Orange ont trouvé un accord sur le partage des villes moyennes pour le déploiement du très haut débit. SFR récupère 1,2 million de prises supplémentaires en plus des 1,4 millions déjà prévues et retrouve donc quasiment les 20% du départ. C’est loin des 50% de prises demandées par SFR, et de son coté, Orange va récupérer plusieurs dizaines de millions d’euros pour les prises déjà construites. L’Arcep doit rendre son avis assez vite, mais étant favorable à un repartage, cela ne devrait pas poser de problèmes majeurs.

Pour rappel, en février dernier, SFR s’était vu débouté par le Tribunal de Commerce de Paris de sa demande à Orange de renégociation d’une plus grande part des déploiements de la fibre dans les agglomérations moyennes, qu'elle avait abandonnées un temps après son rachat par Numéricable.

L'accord de 2011 prévoyait qu’Orange déploie 80% des prises, SFR 20% et a été réajusté depuis le rachat de SFR par Numéricable à respectivement 87% et 13 %.

En Février 2017, l’ARCEP avait invité Orange a faire un effort envers SFR et avait invité "les acteurs à aller vers un partage plus équilibré, en accord avec l'Autorité de la concurrence et le gouvernement, pour permettre une accélération du déploiement de la fibre". Orange avait rétorqué qu’il avait remplacé SFR dans beaucoup de villes, SFR privilégiant le câble au détriment du Ftth.

Mi-novembre 2017, Julien Denormandie - Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Aménagement du Territoire – avait déclaré : "Nous n’allons pas ouvrir cette boite de Pandore qui est le redécoupage des zones RIP et AMII. Il nous faut un cadre stable pour aller plus vite. La loi permet d’aller dans des engagements contraignants.", alors que l’Arcep voulait : "un repartage rapide des déploiements de fibre optique en zone AMII assorti d’engagements juridiquement contraignants.".

Finalement, Orange et SFR retrouvent le partage d'origine. Reste à bien travailler.

Consolidation dans les Télécoms
Le Monde (15/06) revient sur la rencontre entre Martin Bouygues et Patrick Drahi au sujet d’un rachat de SFR par Bouygues Telecom.

La rencontre s’est déroulée mi-mai et SFR a adressé une fin de non-recevoir à l’offre de Bouygues sur sa demande de rachat. D’après le quotidien, les contacts entre les deux parties se poursuivent, toutefois le calendrier de renouvellement des licences 2G et 3G fait que les discussions doivent s’interrompre pendant le processus qui démarre début juillet et qui se termine fin octobre. Ensuite, même chose sur la 5G mais pas avant un démarrage septembre 2019.

Faut-il rappeler que pour SFR la première grosse échéance de remboursement de la dette est pour 2022. Bref, pour SFR rien ne presse sauf si Bouygues veut mettre le prix. En 2015, SFR avait proposé de racheter Bouygues pour 10 milliards. La revanche de Martin Bouygues serait belle.

Altice Portugal
Le rachat de Media Capital par Altice semblait compromis mardi après les réserves émises par l'Anacom (autorité portugaise de la concurrence), Altice conteste l’avis de l’Anacom et ne proposera pas de remèdes supplémentaires pour obtenir le feu vert (La Tribune, 29/05). L’opération a donc très peu de chances de se faire.

L’été dernier, Altice avait racheté Media Capital à l’espagnol Prisa pour un monant de 440 millions d’euros. MediaCapital est le plus gros groupe média du Portugal et possède TVI, la première chaîne de télévision privée du pays, et Radio Commercial, la radio numéro un.

Ce n’est pas le seul souci d’Altice au Portugal, fin avril, la Commission européenne vient d’infliger une amende de 125 millions d’euros à Altice pour avoir pris le contrôle effectif de Portugal Telecom avant l’approbation formelle des autorités de régulation.

En février 2015, Altice avait notifié son rachat à la Commission européenne qui avait donné son accord deux mois plus tard. Sauf qu’Altice avait imposé des décisions à PT. L’amende est de 0,5% du chiffre d’affaire de PT. Altice va faire appel devant la Cour européenne de justice, pour un règlement avant 3 ans.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
hammett




Inscrit le: 28 Fév 2014
Messages: 1351

MessagePosté le: Mar 19 Juin, 2018 6:40    Sujet du message: Répondre en citant

Après la publication des résultats à fin mars 2018, voici un récapitulatif sur quelques données générales publiées par Bouygues Telecom et Free. Quel est le troisième opérateur ? Sur ce début d’année 2018, la tendance de l’année 2017 se confirme : Bouygues Telecom a repris des couleurs tant commercialement que financièrement, alors que c'est un peu plus dur commercialement pour Free.



Mobile & Fixe
Sur le mobile, Bouygues est devant pour 1,015 million de clients et son écart s’accroit tranquillement avec le m2m. Sur les forfaits mobiles (avec le m2m), Bouygues est repassé devant. En ne prenant en compte que le segment Grand Public, le match est plié depuis longtemps en faveur de Free. Sur le fixe et trimestre après trimestre, Bouygues réduit son écart.

Finance
Sur le chiffre d’affaire Bouygues est toujours devant pour 80 millions alors que fin décembre, Bouygues Telecom était devant pour 99 millions. Fin 2016, Bouygues était devant pour 39 millions, fin 2015, Bouygues était devant pour 91 millions, alors que l’avance était de 270 millions à fin 2014 pour Bouygues et de 900 millions à fin 2013.


- @hammett_92
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Génération Câble Index du Forum > Discussions Générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 140, 141, 142 ... 146, 147, 148  Suivante
Page 141 sur 148



 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages
Forum Php Bulletin Board © 2001, 2005 Php Bulletin Board Group

LES DOSSIERS
Comparatifs de Génération Câble :
Bientôt chez Numericable :
L'offre TV Numericable :
Les services interactifs Numericable :
Numericable chez les autres :
Parlons technique :
Les tests de Génération Câble :
DE GENERATION CABLE
Les chaînes HD. La TV de rattrapage. La VOD. La TV sur tablette
Les chaînes TV. Bbox fibre vs Numericable
Les chaînes HD. La TV de rattrapage. La VOD
La Box. HD Box. Anciennes Box
France. Belgique. Luxembourg. Portugal. Caraibes. Bbox
Visite de Palaiseau. Les multiplexes
Bbox TV. Bbox modem. Appli iPhone. Clé 3G
Le magazine des abonnés Numericable-SFR